Juridique

Ouvrir son salon de coiffure en 10 étapes

8 mins 0

La coiffure, ou l’art d’arranger les cheveux, est une activité artisanale à la forte fonction sociale présent depuis des millénaires. Elle se décline en une multitude de possibilités. Le coiffeur ou la coiffeuse, véritable artiste, peut travailler dans un salon de coiffure, à son domicile ou directement chez le client.

Vous souhaitez vous lancer dans la merveilleuse aventure de la coiffure en ouvrant votre propre salon mais vous ne savez pas par où commencer et vos questions demeurent sans réponses ? Dans cet article, nous allons vous indiquer les dix étapes clés pour ouvrir votre salon de coiffure en tant que travailleur indépendant.

1. Obtenir un diplôme

Comme pour un institut de beauté, l’ouverture d’un salon de coiffure nécessite que l’un des fondateurs soit diplômé. Selon le décret 97-558 du 29 mai 1997, il est nécessaire pour exercer une activité de coiffeur(euse) d’être titulaire du brevet professionnel de coiffure, du brevet de maîtrise de la coiffure ou d’une qualification professionnelle délivrée à partir d’un diplôme équivalent. Si vous n’avez pas obtenu de diplôme, il vous est possible d’ouvrir légalement un salon de coiffure à condition d’avoir trois années d’expérience en qualité de gérant d’un salon de coiffure, travailleur indépendant ou encore salarié d’un salon. Vous pouvez également, dès l’ouverture du salon, embaucher à temps plein un salarié diplômé.

L’ouverture d’un salon sans diplôme n’est possible que dans les villages de moins de 2.000 habitants, à condition que cette activité ne génère qu’un revenu complémentaire. Enfin, vous devrez vous inscrire à la Chambre des Métiers, ce qui nécessite d’effectuer un stage de préparation à l’installation (SPI). Ce dernier dure cinq jours, est préalable à l’immatriculation et doit être suivi entièrement.

2. Effectuer une étude de marché

Une étude de marché doit valider le potentiel de rentabilité commerciale de votre salon selon la zone d’implantation que vous envisagez d’utiliser. Vous devez vous poser les bonnes questions en analysant les dernières tendances du secteur, vos concurrents ou encore les attentes de vos futurs clients.

Vous devez savoir que, depuis plusieurs années, le secteur de la coiffure, second secteur de l’artisanat français, est en redressement permanent. Le secteur se divise en trois grands types d’acteurs : les salon indépendants, les salons rattachés à une enseigne et les coiffeurs à domicile. Les salons indépendants demeurent largement majoritaires.

3. Lister l’ensemble des moyens nécessaires à votre activité

Pour créer un salon de coiffure, il est nécessaire d’effectuer un premier investissement important sur votre capital social afin d’acquérir le matériel de coiffure. Vous aurez probablement besoin de recruter un ou plusieurs employés. Dans ce cas, le recours à des apprentis est fréquent. Veillez cependant à ne pas changer trop fréquemment de personnel pour ne pas nuire à la fidélisation de votre clientèle. 

De plus, la gestion d’un salon de coiffure nécessite la souscription à plusieurs services indispensables, notamment des assurances vous couvrant ou le recours à un expert-comptable. Il vous faudra donc lister l’ensemble des moyens nécessaires pour exercer votre activité.

4. Se former à la gestion entrepreneuriale et humaine

Nous vous recommandons vivement de vous former sur la création d’entreprise individuelle : rédaction des statuts, dépôt des fonds ou encore annonces légales. 

Vous devez vous former aux techniques de management pour la gestion administrative et la gestion affective. Selon votre expérience, vous pouvez vous contenter de consulter des articles sur ces thématiques, mais il est recommandé de suivre une formation.

5. Réaliser un business plan

Le business plan est essentiel pour justifier l’intégralité de vos dépenses. Dans ce dernier, vous allez détailler votre projet d’entreprise individuelle et les objectifs que vous vous fixez pour les trois années à venir. Il comprend deux parties : un prévisionnel financier permettant d’estimer le potentiel de rentabilité de l’entreprise et une partie rédigée mettant en avant les atouts du projet. Vous pouvez pour le rédiger faire appel à un assistant ou utiliser un logiciel de business plan.

Lors de votre demande d’un prêt à la banque, cette dernière exigera un business plan solide. Dans le cas où vous optez pour un financement à l’aide de votre patrimoine personnel, le business plan vous permet d’anticiper les dépenses afin de ne pas être en déficit à la fin de la première année. 

6. Choisir son type de salon de coiffure

Pour le choix du type de salon, plusieurs possibilités s’offrent à vous. Vous pouvez ouvrir un salon de coiffure masculin, féminin, un salon haut de gamme, etc. Vous devrez ensuite choisir d’ouvrir un salon de coiffure en indépendant ou rattaché à l’enseigne d’un réseau.

Ouvrir un salon franchisé diminue votre marge de manœuvre mais vous permettra de bénéficier de la renommée d’un grand groupe. Le chiffre d’affaires d’un salon sous enseigne est en moyenne de 250.000 à 300.000 euros par an. Un salon indépendant vous donnera plus de liberté mais nécessitera également plus de travail pour acquérir une clientèle. En moyenne, le chiffre d’affaires d’un salon de coiffure indépendant est de 80.000 € par an. 

7. Choisir le bon statut juridique

Le statut juridique de votre salon de coiffure est important, car il aura un impact considérable sur votre entreprise et votre vie personnelle.

Il existe plusieurs statuts juridiques : SARL SAS, EURL, SNC, etc. L’idéal reste de vous faire conseiller par un avocat. Il n’est généralement pas recommandé d’opter pour le statut d’autoentrepreneur, en raison du faible seuil de chiffre d’affaires à ne pas dépasser.

8. Réunir les fonds nécessaires pour l’ouverture du salon

Pour cela, vous avez le choix entre l’utilisation de fonds personnels ou d’apports extérieurs (financement participatif, crédits, etc.). 

En moyenne, la création d’un salon de coiffure revient à 42.000 €, tandis qu’une reprise de salon coûte aux alentours de 58.000 €. 

9. Choisir le bon local pour votre salon

Vous ne devez rien laisser au hasard (stockage du matériel, stationnement, localisation de la concurrence, etc.) dans le choix de l’emplacement  de votre salon. Ce dernier influe sur le succès de votre entreprise. Avant d’acheter, pensez à estimer le montant des travaux et à l’inclure dans votre business plan.

Vous pouvez également choisir de reprendre un salon de coiffure existant. Dans ce cas, prenez garde à bien négocier le prix du fonds de commerce selon l’emplacement et la notoriété du salon.

10. Réaliser un plan marketing

La réalisation d’un plan marketing est l’étape la plus importante pour espérer avoir une activité rentable. Il est primordial de réfléchir à un plan marketing solide et orienté vers le long terme pour palier à la concurrence.

Des opérations marketing comme la distribution de coupons de réduction pour une première visite, de flyers à des endroits stratégiques ou de cartes de visite peuvent être efficaces pour se créer une clientèle. Une présence active sur les réseaux sociaux représente également une excellente opportunité de développement.

Vous vous demandiez comment ouvrir un salon de coiffure indépendant ? Nous espérons que cet article aura répondu à vos questions et vous aidera à consolider votre envie. Et pourquoi pas intégrer le monde de la coiffure.

Le réseau BeFree est un réseau de coiffeurs et coiffeuses indépendants en plein expansion qui vous accompagne en vous proposant de nombreux avantages : réductions commerciales sur vos produits, un logiciel de gestion de salon gratuit, des séminaires et évènements réguliers. Mais surtout de l’entraide entre gérants, qui pourra vous aider à compléter les dernières questions restées en suspension à la lecture de cet article. Notre réseau vous intéresse ? Alors cliquez ici.

Les points clés

  • 💰 Quel est le budget pour ouvrir un salon de coiffure ?

    En moyenne, la création d’un salon de coiffure revient à 42.000 €, tandis qu’une reprise de salon coûte aux alentours de 58.000 €.

  • 📊 Quelles sont les conditions pour ouvrir un salon de coiffure ?

    Pour ouvrir un salon de coiffure, vous devez obtenir un diplôme, vous inscrire à la Chambre des Métiers et effectuer un stage de préparation à l'installation (SPI) avant de vous immatriculer.

  • 🔓 Comment ouvrir un salon de coiffure sans BP ?

    Vous pouvez ouvrir un salon de coiffure sans avoir obtenu de BP à condition qu’un des fondateurs soit diplômé ou de justifier de trois années d’expérience en qualité de gérant d’un salon de coiffure, travailleur indépendant ou encore salarié d’un salon de coiffure.

  • 💸 Quel est le salaire moyen d'une coiffeur(euse) ?

    Le salaire moyen d’une coiffeur(euse) est de 1.975 € bruts par mois.

  • 🎓 Quels sont les diplômes pour être coiffeur(euse) ?

    Pour devenir coiffeur(euse), vous devez détenir un brevet professionnel de coiffure, un brevet de maîtrise de la coiffure ou une qualification professionnelle délivrée à partir d’un diplôme équivalent.

  • 🏪 Qu'est-ce qu'un salon de coiffure ?

    Un salon de coiffure offre des services relatifs à la chevelure.

  • 📈 Quel est le chiffre d'affaires d'un salon de coiffure ?

    Le chiffre d’affaire d’un salon de coiffure sous enseigne est en moyenne de 250.000 à 300.000 euros par an. Celui d’un salon de coiffure indépendant est de 80.000 € par an.

Recevez notre Newsletter et suivez notre actualité !

À lire aussi

Comment choisir les fauteuils de son salon de coiffure ?

Parmi les différents équipements à acquérir pour votre salon de coiffure, comme les bacs à shampoing ou les postes de coiffage, il est primordial de vous concentrer sur le choix de vos fauteuils de coiffure. Ces derniers existent dans les modèles et les styles les plus variés et sont indispensables pour votre travail et le confort de votre clientèle.

Comment décorer votre salon de coiffure ?

Un salon de coiffure est un établissement professionnel destiné à la beauté et l’esthétique. Il est important que votre clientèle se sente à l’aise et détendue dès son entrée dans votre salon de coiffure. Si le lieu est trop froid ou vide, votre clientèle aura l’impression de pénétrer dans un espace sans convivialité qui ne…

5 astuces pour choisir le mobilier de son salon de coiffure

S’il est important de posséder des qualités d’accueil et d’écoute du client, le mobilier de coiffure ne doit pas être oublié pour attirer et fidéliser sa clientèle. Cet aménagement de votre salon de coiffure doit être élaboré dans le respect de votre budget alloué, vous correspondre et respecter votre espace de travail. Vous l’aurez compris,…

Les 5 meilleurs fournisseurs de produits coiffure

La coiffure est une activité qui regroupe plus de professionnels que ce que l’on peut croire en amont. Il y a une première équipe, visible, qui accueille la clientèle et s’occupe d’elle. La seconde équipe, cachée, est nécessaire au bon fonctionnement des salons de coiffure et instituts de beauté. C’est pour cela qu’il est important…